30 octobre 2010

Trouvé et en partage

La question c'est le temps, un temps imbécile, un temps inférieur, des gens qui regardent leurs montres et leurs appareils divers, leurs pense-bêtes. Un temps qui coule hors de nos vies. Les villes ont été bâties pour mesurer le temps, pour soustraire le temps à la nature. Il se fait un interminable compte à rebours, dit-il. Quand on déblaie toutes les surfaces, quand on regarde bien, ce qui reste, c'est la terreur. C'est la chose que la littérature est censée guérir. Don DeLillo / Point OMEGA Ouvrage minéral dont j'ai... [Lire la suite]
Posté par Number K à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2010

Lecture...s

Ah ! la fameuse Pile A Lire... ou devrais-je plutôt dire serpent de mer ? Tonneau des Danaïdes ? Toujours là,et toujours changeante,immobile mais déconstruite et reconstruite,un peu comme la mer toujours recommencée ? Elle s'est allégée de quatre ouvrages dernièrement, au sens positif, puisque ce furent de bons moments de lecture. Lu en une petite demi-journée, "Sur la plage de Chesil" de Ian McEwan est un court roman qui décrit comment en une soirée de 1962 bifurque irrémédiablement la vie de jeunes mariés venus passer... [Lire la suite]
Posté par Number K à 07:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 février 2010

Taylor, Jack Taylor

Découverte "lecture" récente, les polars de Ken Bruen, auteur irlandais, valent vraiment de faire le détour et de prendre le temps. Situées à Galway (ville natale de Bruen, où il réside actuellement), 6 des 7 aventures de Jack Taylor ont été publiées en France pour l'instant. Voici une comparaison entre titres français et titres originaux :    Delirium Tremens  Toxic Blues  Le   martyre des Magdalènes  Le   dramaturge  La   main droite du diable  Chemins   de... [Lire la suite]
Posté par Number K à 07:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2009

mémoire en marche

avec un harmonica et de vieux poèmes dans la mémoire le voyageur va jusqu'au bout du monde avec moins que rien dans les mains moins que rien dans les pochestiré de l'album LE VELO VOLANT de Julos Beaucarne
Posté par Number K à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2009

L comme Lire

Lire est un plaisir quand tout est au rendez-vous, la rencontre qu'on s'est fixée a lieu. Toujours différente.Relire est un plaisir aussi, celui des retrouvailles, un peu.Alors ces jours derniers,  après deux polars sympa (le dernier inspecteur Banks LE COUP AU COEUR de Peter Robinson et le dernier Rebus CICATRICES de Ian Rankin), je me suis replongé dans quelques nouvelles de Vila-Matas, notamment "La modestie" lue il y a quelques mois, que je vous recommande, elle fait partie du recueil de nouvelles "Explorateurs... [Lire la suite]
Posté par Number K à 07:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 septembre 2009

l'eau la terre l'air

Paul Eluard, mis en musique par Julos Beaucarne, ça vaut le détour d'oreille. Le  poème qui suit, c'est une évidence, tient debout tout seul - déjà - et je l'ai découvert aux alentours de 1980 quand Julos l'a chanté dans l'album "Chandeleur Septante-Cinq" un disque déchirant marqué par une douleur immense, après l'assassinat de sa femme. J'ai toujours profondément aimé que Julos exprime -- dans ce disque-là particulièrement --  toute l'humanité de son âme, comme s'il était aller puiser au plus profond de lui des... [Lire la suite]
Posté par Number K à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 septembre 2009

B comme ... Banks

J'avais déjà - en tant qu'amateur de polars en tous genres - entendu parler de l'inspecteur Alan BANKS notamment ici . Les enquêtes nous sont racontées par Peter Robinson. Cet  été, j'avais plutôt  envie de lire des choses tranquilles ou légères, histoire de me procurer des moments de lecture reposants. Cela m'a fait franchir le pas, un peu aussi parce que d'autres héros de polars récurrents sont en attente (comme Rebus de Ian Rankin - CICATRICES qui sortira à la rentrée) . Et comme par hasard, quand je m'accroche, ou... [Lire la suite]
Posté par Number K à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2009

Et après

Suite à la lecture de Jonathan Coe, j'ai poursuivi avec un auteur découvert il y a quelques années seulement, Enrique Vila-Matas, excellent écrivain espagnol.Je me suis lancé avec grand plaisir dans son recueil de nouvelles titré EXPLORATEURS DE L'ABIME. Jubilation intense dès les deux premières nouvelles, avec -déjà- des choses à noter dans le calepin, magnifiques.Voilà ... En attendant JOURNAL VOLUBILE et LE MAL DE MONTANO qui me semblent très très prometteurs, connaissant maintenant l'approche littéraire de Vila-Matas.
Posté par Number K à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2009

La pluie, avant qu'elle tombe

J'ai terminé tout récemment la lecture du dernier roman de Jonathan Coe "LA PLUIE, AVANT QU'ELLE TOMBE" qui figurait parmi mes divers cadeaux d'anniversaire.En deux sessions ce fut une affaire réglée. Captivé par l'histoire et l'indiscutable talent de conteur de Coe, je n'ai pas lâché le livre en me ménageant du temps autant que j'ai pu. Beaucoup de sensibilité, des moments très émouvants, Coe relate une vie, celle de la narratrice qui se rappelle des moments marquants ou fugitifs qui ont laissé une trace indélébile.... [Lire la suite]
Posté par Number K à 07:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mars 2009

Partage

Un poème que j'ai lu dimanche dans l'après-midi en pensant à l'été, de belles sensations...En partage, c 'est là : C'est le matin plein de tempête au coeur de l'été. Mouchoirs blancs de l'adieu, les nuages voltigent, et le vent les secoue de ses mains voyageuses. Innombrable, le coeur du vent bat sur notre amoureux silence. Orchestral et divin, bourdonnant dans les arbres, comme une langue emplie de guerres et de chants. Vent, rapide voleur qui enlève les feuilles, et déviant la flèche battante des oiseaux, les... [Lire la suite]
Posté par Number K à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]