7h50 environ, autoradio, sur la route du boulot...Interview..

Comment expliquez-vous les critiques que ce geste a suscité chez plusieurs hommes politiques ?

L.T. : (Surpris) Ah bon ? Donc on ne peut pas faire passer un bon moment à une personne si on en a l'occasion ? C'est bizarre... Ça me fait un peu peur même. Je ne comprends pas. Peut-être que eux n'ont pas compris qu'on n'était pas dans une logique électorale. On parle quand même de personnes. Parfois, on l'oublie. Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est qu'on agit avec le coeur. Malheureusement, les politiques ont tendance à chosifier les gens. A partir de ce moment, on peut dire n'importe quoi. Mais, si vous voyez quelqu'un qui souffre, qu'est-ce que vous faites ? Vous l'aidez

Quand on entend ça le matin, en partant au boulot au volant de son véhicule...ça fait vraiment un bien fou, et on se dit, décidément ce Thuram, la dignité il connaît.

QUE CERTAINS EN PRENNENT DE LA GRAINE !

SUIVEZ MON REGARD.